Know more

Our use of cookies

Cookies are a set of data stored on a user’s device when the user browses a web site. The data is in a file containing an ID number, the name of the server which deposited it and, in some cases, an expiry date. We use cookies to record information about your visit, language of preference, and other parameters on the site in order to optimise your next visit and make the site even more useful to you.

To improve your experience, we use cookies to store certain browsing information and provide secure navigation, and to collect statistics with a view to improve the site’s features. For a complete list of the cookies we use, download “Ghostery”, a free plug-in for browsers which can detect, and, in some cases, block cookies.

Ghostery is available here for free: https://www.ghostery.com/fr/products/

You can also visit the CNIL web site for instructions on how to configure your browser to manage cookie storage on your device.

In the case of third-party advertising cookies, you can also visit the following site: http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, offered by digital advertising professionals within the European Digital Advertising Alliance (EDAA). From the site, you can deny or accept the cookies used by advertising professionals who are members.

It is also possible to block certain third-party cookies directly via publishers:

Cookie type

Means of blocking

Analytical and performance cookies

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Targeted advertising cookies

DoubleClick
Mediarithmics

The following types of cookies may be used on our websites:

Mandatory cookies

Functional cookies

Social media and advertising cookies

These cookies are needed to ensure the proper functioning of the site and cannot be disabled. They help ensure a secure connection and the basic availability of our website.

These cookies allow us to analyse site use in order to measure and optimise performance. They allow us to store your sign-in information and display the different components of our website in a more coherent way.

These cookies are used by advertising agencies such as Google and by social media sites such as LinkedIn and Facebook. Among other things, they allow pages to be shared on social media, the posting of comments, and the publication (on our site or elsewhere) of ads that reflect your centres of interest.

Our EZPublish content management system (CMS) uses CAS and PHP session cookies and the New Relic cookie for monitoring purposes (IP, response times).

These cookies are deleted at the end of the browsing session (when you log off or close your browser window)

Our EZPublish content management system (CMS) uses the XiTi cookie to measure traffic. Our service provider is AT Internet. This company stores data (IPs, date and time of access, length of the visit and pages viewed) for six months.

Our EZPublish content management system (CMS) does not use this type of cookie.

For more information about the cookies we use, contact INRA’s Data Protection Officer by email at cil-dpo@inra.fr or by post at:

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan CEDEX - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal L'Institut Agro Rennes-Angers

Home page

Agr'Income

Hétérogénéité, déterminants et trajectoires du revenu des agriculteurs français

Coordinateur du projet : Laurent Piet (SMART-LERECO)

Projet réalisé dans le cadre de l'appel à projets de recherche « Revenu des agriculteurs : mesures, déterminants et instruments d'accompagnement » du Centre d'études et de prospective du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation.

L’analyse du revenu des agriculteurs doit tenir compte à la fois de sa composition (sources agricoles, sources non agricoles, soutien public), de son niveau (par exploitation, par unité de main d’œuvre, par ménage), de sa dispersion (entre agriculteurs, entre systèmes de production) et de son évolution (à court terme et à long terme). Les objectifs du projet Agr’Income sont ainsi, en premier lieu, de faire le point sur les différentes définitions du concept de "revenu agricole" et sur les indicateurs et sources habituellement utilisés pour le caractériser et le quantifier, puis de décrire le plus précisément possible la diversité des revenus des agriculteurs français. En second lieu, il s’agit d’analyser les déterminants technico-économiques qui président à la construction du revenu dégagé par les exploitations, et les arbitrages entre rémunération immédiate du travail et rémunération différée sous forme de constitution d’un patrimoine. Troisièmement, le projet vise à étudier dans quelle mesure certains instruments de soutien du revenu définis dans le cadre de la PAC permettent d’atteindre effectivement et de façon non contradictoire les objectifs politiques fixés en matière de convergence et de redistribution des aides, et si ce type de soutien au revenu s’avère cohérent avec la poursuite simultanée d’objectifs en matière de réponse aux enjeux environnementaux.

Participants :

Données : parmi les différentes données utilisées dans le cadre du projet, les données à caractères personnelles pseudonymisées du Réseau d’information comptable agricole (Rica) et des fichiers des cotisants non-salariés de la Caisse Centrale de la MSA (COTNS) ont été mises à disposition et traitées sur le Centre d’accès sécurisé aux données (CASD) après avis favorable du Comité du secret statistique.

Note de synthèse

Rapport complet

Tâche 1 : Les définitions du revenu agricole et leurs usages

Responsable scientifique : Aude Ridier

Cette tâche vise à s’interroger sur la pertinence des différents indicateurs de revenu en fonction de l’utilisation qui en est faite. Son objectif n’est pas tant de revenir sur les définitions elles-mêmes des différents indicateurs que d’identifier quel(s) observateur(s) utilise(nt) quelle(s) notion(s), dans quel(s) but(s) et à partir de quelle(s) donnée(s).

  • Laroche Dupraz C., Ridier A. (2019).
    "Le revenu agricole : une multiplicité d’enjeux, de définitions et d’usages"
    13èmes Journées de Recherches en Sciences Sociales, Bordeaux (France), 12-13 décembre 2019.

Tâche 2.1 : Les inégalités de revenu au sein des exploitations agricoles françaises

Responsable scientifique : Laurent Piet

Cette tâche vise à caractériser les inégalités de revenus entre exploitations agricoles françaises. Le calcul d’indicateurs classiquement utilisés pour mesurer les inégalités de revenu et de richesse, tels que les indices de Gini ou de Theil, la part des revenus totaux détenus par les exploitations dégageant les plus fortes rémunération, ou encore l’écart entre premier et troisième quartiles, permettra de repérer les catégories d’exploitations les mieux et les moins bien dotées selon différents critères (régions, orientations productives, etc.) et d’analyser l’évolution de ces inégalités.

Tâche 2.2 : L’évolution des revenus agricoles et non agricoles des agriculteurs français

Responsable scientifique : Nathalie Delame

Cette tâche vise à mettre en place et valider une méthode permettant une estimation annuelle des revenus globaux des ménages agricoles, alors que celle-ci n’est actuellement réalisée que de loin en loin. Une analyse de l’évolution de la part du revenu agricole dans le revenu global des foyers fiscaux agricoles, en moyenne et par orientations productives ou par régions, pourra alors être réalisée.

Tâche 2.3 : Une typologie alternative pour analyser la diversité des revenus agricoles français

Responsable scientifique : Vincent Chatellier

Cette tâche vise à appréhender l’hétérogénéité des revenus des exploitations agricoles française selon un point de vue complémentaire aux approches habituelles qui croisent le plus souvent les orientations de production (OTEX), les classes de dimension économique (CEDEX) et les régions. La typologie alternative proposée sera ainsi basée sur trois indicateurs ayant a priori une influence sur le niveau de revenu, à savoir la productivité du travail, l’efficacité productive et le poids du service de la dette.

Tâche 3.1 : Gains de productivité et profitabilité des élevages français de ruminants

Responsable scientifique : Patrick Veysset

Cette tâche vise à analyser la productivité partielle et totale des facteurs ainsi que l’efficience et la profitabilité des exploitations d’élevage bovin (lait et viande) et ovin viande depuis le début des années 1990. Au-delà de la mesure des gains de productivité, l’étude des déterminants de la formation de ces gains et de leur répartition entre les différents agents économiques permettra de confronter l’évolution du revenu des éleveurs aux avantages prix des agents économiques avec lesquels ils interagissent.

  • Boukhriss S. (2019).
    "Evolution des gains de productivité et de profitabilité des élevages français de ruminants et leur variabilité de 1988 à 2016"
    Mémoire de Master 2 « Economie et management public. Parcours ingénierie des projets et des politiques publiques », Université de Montpellier.
  • Boukhriss S., Veysset P. (2019).
    "Evolution des gains de productivité et de profitabilité des élevages français de ruminants et leur variabilité de 1988 à 2016"
    13èmes Journées de Recherches en Sciences Sociales, Bordeaux (France), 12-13 décembre 2019.

Tâche 3.2 : Capitalisation du revenu agricole et formation du patrimoine professionnel

Responsable scientifique : Philippe Jeanneaux

Cette tâche vise à évaluer la manière dont une partie du revenu des exploitants agricoles français est capitalisée sous forme de matériel, de bâtiment, de cheptel ou de terre. Il s’avère en effet qu’une part significative de la richesse produite sur l’exploitation est généralement allouée au financement de la constitution d’un patrimoine professionnel important, privilégiant ainsi une rémunération différée au détriment d’une rémunération immédiate du travail.

  • Jeanneaux P. (2019).
    "Capitalisation du revenu agricole et formation du patrimoine professionnel"
    13èmes Journées de Recherches en Sciences Sociales, Bordeaux (France), 12-13 décembre 2019.

Tâche 4.1 : Choix de mise en œuvre des aides découplées de la PAC et impacts sur les revenus

Responsable scientifique : Cathie Laroche-Dupraz

Cette tâche vise à mesurer en quoi les choix réalisés par la France en matière, d’une part, de répartition du budget du 1er pilier de la PAC entre les différents paiements directs découplés et, d’autre part, de modalités de mise en œuvre concrète de ces paiements jouent sur le niveau effectif de convergence des paiements. Les trois instruments plus particulièrement étudiés seront la convergence du paiement de base par hectare, le paiement redistributif alloué sur les premiers hectares, ainsi que la dégressivité et le plafonnement des aides directes.

  • Beaudouin C. (2019).
    "Étude des effets redistributifs de la PAC à l’aide d’un simulateur"
    Mémoire de Master 1 « Économie de l’Environnement, de l’Énergie, et des Transports », AgroParisTech – Université Paris-Saclay.
  • Chatellier V. (2019).
    "Le paiement redistributif et le plafonnement des aides directes : deux outils de la PAC favorables aux petites exploitations agricoles françaises ?"
    Economie Rurale n°372: 137-151.
  • Chatellier V., Guyomard H. (2019).
    "PAC, soutiens et revenus : réflexions sur certaines tendances à l’œuvre"
    13èmes Journées de Recherches en Sciences Sociales, Bordeaux (France), 12-13 décembre 2019.
    Cet article a paru en tant que chapitre 2 de l'ouvrage "Quelle politique agricole commune demain ?" aux éditions Quae.
  • Piet L., Laroche-Dupraz C., Beaudouin C. (2019).
    "Paiement redistributif : impact du seuil de surprime sur le ciblage des exploitations bénéficiaires"
    13èmes Journées de Recherches en Sciences Sociales, Bordeaux (France), 12-13 décembre 2019.

Tâche 4.2 : Soutien du revenu agricole et performance environnementale

Responsable scientifique : Aude Ridier

Cette tâche vise à étudier le lien entre soutien du revenu agricole et performance environnementale des exploitations à partir d’une analyse croisée d’indicateurs relevant de chacune de ces deux dimensions. L’analyse sera conduite sur deux orientations productives spécialisées particulières, bovins lait et grandes cultures, et s’appuiera à la fois sur des données technico-économiques d’exploitations et sur les indicateurs environnementaux disponibles à l’échelle nationale dans l’outil AGRIBALYSE®.

  • Avril P. (2019).
    "PAC et environnement : Les exploitations les plus vertueuses en matière d’environnement sont-elles récompensées ?"
    Mémoire de Master 2 « Analyse Economique du Développement », Université Clermont Auvergne.
  • Avril P., Ridier A., Samson E. (2019).
    "PAC et environnement : Les exploitations les plus vertueuses en matière d’environnement sont-elles récompensées ?"
    13èmes Journées de Recherches en Sciences Sociales, Bordeaux (France), 12-13 décembre 2019.