En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal L'Institut Agro Rennes-Angers

Structures et Marchés Agricoles Ressources et Territoires

Agr'Income

Hétérogénéité, déterminants et trajectoires du revenu des agriculteurs français

Coordinateur du projet : Laurent Piet (SMART-LERECO)

Projet réalisé dans le cadre de l'appel à projets de recherche « Revenu des agriculteurs : mesures, déterminants et instruments d'accompagnement » du Centre d'études et de prospective du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation.

L’analyse du revenu des agriculteurs doit tenir compte à la fois de sa composition (sources agricoles, sources non agricoles, soutien public), de son niveau (par exploitation, par unité de main d’œuvre, par ménage), de sa dispersion (entre agriculteurs, entre systèmes de production) et de son évolution (à court terme et à long terme). Les objectifs du projet Agr’Income sont ainsi, en premier lieu, de faire le point sur les différentes définitions du concept de "revenu agricole" et sur les indicateurs et sources habituellement utilisés pour le caractériser et le quantifier, puis de décrire le plus précisément possible la diversité des revenus des agriculteurs français. En second lieu, il s’agit d’analyser les déterminants technico-économiques qui président à la construction du revenu dégagé par les exploitations, et les arbitrages entre rémunération immédiate du travail et rémunération différée sous forme de constitution d’un patrimoine. Troisièmement, le projet vise à étudier dans quelle mesure certains instruments de soutien du revenu définis dans le cadre de la PAC permettent d’atteindre effectivement et de façon non contradictoire les objectifs politiques fixés en matière de convergence et de redistribution des aides, et si ce type de soutien au revenu s’avère cohérent avec la poursuite simultanée d’objectifs en matière de réponse aux enjeux environnementaux.

Participants :

Données : parmi les différentes données utilisées dans le cadre du projet, les données à caractères personnelles pseudonymisées du Réseau d’information comptable agricole (Rica) et des fichiers des cotisants non-salariés de la Caisse Centrale de la MSA (COTNS) ont été mises à disposition et traitées sur le Centre d’accès sécurisé aux données (CASD) après avis favorable du Comité du secret statistique.

Rapport complet

Note de synthèse

Article de synthèse dans Notes et Études Socio-Économiques (n°49)

Numéro spécial "revenus agricoles" de la revue Économie Rurale (n°378)

Tâche 1 : Les définitions du revenu agricole et leurs usages

Responsable scientifique : Aude Ridier

Cette tâche vise à s’interroger sur la pertinence des différents indicateurs de revenu en fonction de l’utilisation qui en est faite. Son objectif n’est pas tant de revenir sur les définitions elles-mêmes des différents indicateurs que d’identifier quel(s) observateur(s) utilise(nt) quelle(s) notion(s), dans quel(s) but(s) et à partir de quelle(s) donnée(s).

  • Laroche-Dupraz C., Ridier A. (2021)
    "Le revenu agricole : une multiplicité d’enjeux, de définitions et d’usages"
    Economie Rurale, 378: 19-36.
  • Piet L., Chatellier V., Delame N., Jeanneaux P., Laroche Dupraz C., Ridier A., Veysset P. (2021)
    "Mesurer le revenu des exploitations agricoles françaises : analyse comparée sur 15 ans d’indicateurs issus du Rica et de la MSA"
    Economie Rurale, 378: 37-56. (voir aussi le Working Paper SMART-LERECO n°21-06)

Tâche 2.1 : Les inégalités de revenu au sein des exploitations agricoles françaises

Responsable scientifique : Laurent Piet

Cette tâche vise à caractériser les inégalités de revenus entre exploitations agricoles françaises. Le calcul d’indicateurs classiquement utilisés pour mesurer les inégalités de revenu et de richesse, tels que les indices de Gini ou de Theil, la part des revenus totaux détenus par les exploitations dégageant les plus fortes rémunération, ou encore l’écart entre premier et troisième quartiles, permettra de repérer les catégories d’exploitations les mieux et les moins bien dotées selon différents critères (régions, orientations productives, etc.) et d’analyser l’évolution de ces inégalités.

Tâche 2.2 : L’évolution des revenus agricoles et non agricoles des agriculteurs français

Responsable scientifique : Nathalie Delame

Cette tâche vise à mettre en place et valider une méthode permettant une estimation annuelle des revenus globaux des ménages agricoles, alors que celle-ci n’est actuellement réalisée que de loin en loin. Une analyse de l’évolution de la part du revenu agricole dans le revenu global des foyers fiscaux agricoles, en moyenne et par orientations productives ou par régions, pourra alors être réalisée.

Tâche 2.3 : Une typologie alternative pour analyser la diversité des revenus agricoles français

Responsable scientifique : Vincent Chatellier

Cette tâche vise à appréhender l’hétérogénéité des revenus des exploitations agricoles française selon un point de vue complémentaire aux approches habituelles qui croisent le plus souvent les orientations de production (OTEX), les classes de dimension économique (CEDEX) et les régions. La typologie alternative proposée sera ainsi basée sur trois indicateurs ayant a priori une influence sur le niveau de revenu, à savoir la productivité du travail, l’efficacité productive et le poids du service de la dette.

Tâche 3.1 : Gains de productivité et profitabilité des élevages français de ruminants

Responsable scientifique : Patrick Veysset

Cette tâche vise à analyser la productivité partielle et totale des facteurs ainsi que l’efficience et la profitabilité des exploitations d’élevage bovin (lait et viande) et ovin viande depuis le début des années 1990. Au-delà de la mesure des gains de productivité, l’étude des déterminants de la formation de ces gains et de leur répartition entre les différents agents économiques permettra de confronter l’évolution du revenu des éleveurs aux avantages prix des agents économiques avec lesquels ils interagissent.

  • Boukhriss S. (2019).
    "Evolution des gains de productivité et de profitabilité des élevages français de ruminants et leur variabilité de 1988 à 2016"
    Mémoire de Master 2 « Economie et management public. Parcours ingénierie des projets et des politiques publiques », Université de Montpellier.
  • Veysset P., Boukhriss S. (2021)
    "Gains de productivité et évolution de la profitabilité des élevages bovins français sur trois décennies (1988-2018)"
    Economie Rurale, 378: 119-135.

Tâche 3.2 : Capitalisation du revenu agricole et formation du patrimoine professionnel

Responsable scientifique : Philippe Jeanneaux

Cette tâche vise à évaluer la manière dont une partie du revenu des exploitants agricoles français est capitalisée sous forme de matériel, de bâtiment, de cheptel ou de terre. Il s’avère en effet qu’une part significative de la richesse produite sur l’exploitation est généralement allouée au financement de la constitution d’un patrimoine professionnel important, privilégiant ainsi une rémunération différée au détriment d’une rémunération immédiate du travail.

  • Jeanneaux P., Velay N. (2021)
    "Capitalisation du revenu agricole et formation du patrimoine professionnel des exploitations agricoles"
    Economie Rurale, 378: 97-117.

Tâche 4.1 : Choix de mise en œuvre des aides découplées de la PAC et impacts sur les revenus

Responsable scientifique : Cathie Laroche-Dupraz

Cette tâche vise à mesurer en quoi les choix réalisés par la France en matière, d’une part, de répartition du budget du 1er pilier de la PAC entre les différents paiements directs découplés et, d’autre part, de modalités de mise en œuvre concrète de ces paiements jouent sur le niveau effectif de convergence des paiements. Les trois instruments plus particulièrement étudiés seront la convergence du paiement de base par hectare, le paiement redistributif alloué sur les premiers hectares, ainsi que la dégressivité et le plafonnement des aides directes.

  • Beaudouin C. (2019).
    "Étude des effets redistributifs de la PAC à l’aide d’un simulateur"
    Mémoire de Master 1 « Économie de l’Environnement, de l’Énergie, et des Transports », AgroParisTech – Université Paris-Saclay.
  • Chatellier V. (2019).
    "Le paiement redistributif et le plafonnement des aides directes : deux outils de la PAC favorables aux petites exploitations agricoles françaises ?"
    Economie Rurale, 372: 137-151.
  • Chatellier V., Detang-Dessendre C., Dupraz P., Guyomard H. (2021).
    "Revenus agricoles, aides directes et future PAC : focus sur les exploitations françaises de ruminants et de grandes cultures"
    INRAE Productions Animales, 34(3): 173-190.
  • Piet L., Laroche-Dupraz C., Beaudouin C. (2019).
    "Paiement redistributif : impact du seuil de surprime sur le ciblage des exploitations bénéficiaires"
    13èmes Journées de Recherches en Sciences Sociales, Bordeaux (France), 12-13 décembre 2019.

Tâche 4.2 : Soutien du revenu agricole et performance environnementale

Responsable scientifique : Aude Ridier

Cette tâche vise à étudier le lien entre soutien du revenu agricole et performance environnementale des exploitations à partir d’une analyse croisée d’indicateurs relevant de chacune de ces deux dimensions. L’analyse sera conduite sur deux orientations productives spécialisées particulières, bovins lait et grandes cultures, et s’appuiera à la fois sur des données technico-économiques d’exploitations et sur les indicateurs environnementaux disponibles à l’échelle nationale dans l’outil AGRIBALYSE®.

  • Avril P. (2019).
    "PAC et environnement : Les exploitations les plus vertueuses en matière d’environnement sont-elles récompensées ?"
    Mémoire de Master 2 « Analyse Economique du Développement », Université Clermont Auvergne.
  • Avril P., Ridier A., Samson E. (2021).
    "PAC et environnement : les exploitations les plus vertueuses sont-elles récompensées ?"
    Economie Rurale, 377: 101-124.