En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal Institut Agro Rennes-Angers

UMR1348 PEGASE

Alimentation de précision chez la vache laitière

Alimentation de précision chez la vache laitière
Une restriction alimentaire des vaches les moins efficientes améliore leur efficience alimentaire et réduit leurs émissions de méthane.

Faire évoluer les pratiques d’alimentation

La transformation des ressources alimentaires en produit animaux et les émissions associées sont des enjeux forts des impacts environnementaux de l’élevage.
L’étude des consommations résiduelles permet de montrer que certains animaux sont plus efficaces que d’autres dans cette transformation (Faverdin et van Milgen, 2019).

2021_focus_syslait_graph_ingestion

Le modèle d’ingestion est construit à partir des variables explicatrices de production de lait (énergie du lait), de poids métabolique (poids_vif 0,75) et de variation de poids sur la période. Les vaches ayant un résidu positif (en rouge) sont moins efficientes que celles qui ont un résidu négatif (en bleu) puisque leur ingestion observée est supérieure à ce que le modèle prévoit.

La surconsommation alimentaire est un déterminant potentiel de l’inefficience alimentaire qui pourrait être corrigé simplement par des pratiques d’alimentation en élevage. L’objectif de l’étude était de tester une restriction alimentaire de précision (RAP) comme un levier d’amélioration de l’efficience alimentaire de vaches laitières en lactation.

Vers un accroissement de l’efficience alimentaire

Une période de référence, correspondant en moyenne aux 6 premiers mois de lactation, pendant laquelle 68 vaches laitières ont reçu une ration complète (65% ensilage de maïs, 10 % luzerne déshydratée et 25% aliments concentrés) a permis de classer les vaches suivant leur efficience alimentaire.
Durant cette période d’alimentation à volonté, pour une même production de 30 kg de lait/j, la matière sèche (MS) ingérée moyenne était de 22,7 kg/j pour les 15 vaches les moins efficientes et de 20,1 kg/j pour les 15 vaches les plus efficientes, alors que les émissions de méthane (CH4) étaient respectivement de 502 g/j et 486 g/j. Les 15 vaches les plus inefficientes (effi-) et les 15 vaches les plus efficientes (effi+) ont subi une restriction alimentaire pour leur offrir la quantité d’aliments qu’elles auraient consommé si elles avaient été parmi les 10% les plus efficientes, compte tenu de leurs caractéristiques de format et de production.
La RAP a diminué en moyenne la consommation de MS des vaches effi- de 2,6 kg MS/j alors que cette diminution n’a été que de 0,8 kg/j pour les  vaches effi+.
Les émissions journalières de CH4 ont logiquement chuté de 49 g/j pour les vaches effi- et de 27 g/j pour les vaches effi+.
La RAP n’a pas eu d’effet significatif sur la production laitière, le poids vif et les variations de poids vif.
Cette RAP a resserré les différences entre vaches en termes d’efficience alimentaire, comme le démontre la baisse des écart-types de la MS ingérée, de 0,87 à 0,69 kg MS/j, jusqu’à ne plus avoir de différences significatives d’efficiences entre les effi+ et effi- à l’issue de la RAP.
En conclusion, la restriction alimentaire de précision diminue les écarts d’efficience alimentaire entre les vaches et réduit leurs émissions de méthane sans dégrader leurs niveaux de productions.

Pour réduire l’utilisation d’aliments en compétition avec l’alimentation humaine, et diminuer les émissions de méthane

S’il devient possible d’identifier simplement quelles sont les vaches inefficientes d’un troupeau à l’aide d’indicateurs pertinents, l’application d’une alimentation de précision via la restriction individuelle ciblée des apports d’aliments concentrés par exemple, permettrait de corriger une partie de l’inefficience de ces vaches, de réduire ainsi l’utilisation d’aliments en compétition avec l’alimentation humaine, et de diminuer les émissions de méthane associées à la production laitière.

Références bibliographiques

  • Amélie Fischer, Nadège Edouard, Philippe Faverdin. Precision feed restriction improves feed and milk efficiencies and reduces methane emissions of less efficient lactating Holstein cows without impairing their performance. Journal of Dairy Science, American Dairy Science Association, 2020, 103 (5), pp.4408-4422. ⟨10.3168/jds.2019-17654⟩. ⟨hal-02500406
  • Philippe Faverdin, Jaap van Milgen. Intégrer les changements d’échelle pour améliorer l’efficience des productions animales et réduire les rejets. INRA Productions Animales, Paris: INRA, 2019, 30 (2), pp.305-322. ⟨10.20870/productions-animales.2019.32.2.2499⟩. ⟨hal-02410526