En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal Institut Agro Rennes-Angers

UMR1348 PEGASE

Nouveaux concepts et méthodologies pour accroître la valeur alimentaire des sources protéiques pour les vaches laitières

Thèse : accroître la valeur alimentaire des sources protéiques pour les vaches laitières
Établissement d’une technique de protection des protéines basées sur les caractéristiques physiques des particules et d’une méthode d’estimation de la valeur protéique des aliments.

Actuellement, l’élevage doit répondre à un accroissement de la demande mondiale en lait et en viande tout en réduisant son impact sur l’environnement. Dans le cas des ruminants, la recherche d’une meilleure efficience azotée est au cœur des enjeux car elle permet à la fois de produire en utilisant moins de protéines végétales et de limiter les rejets, notamment urinaires, qui sont à l’origine d’émission du nitrate, d’ammoniac et de protoxyde d’azote (puissant gaz à effet de serres) (Van der Valt, 1988 ; Kay, 1969). Depuis les années 1975 l’élevage français a bénéficié de l’utilisation de tourteaux protégés de la dégradation ruminale par le tannage des protéines au formaldéhyde, ce procédé étant très efficace (Vérité et al. 1977a et b). L’utilisation du formaldéhyde va s’arrêter à plus ou moins court terme compte tenu de son image sur la production et des risques inhérent à son emploi en usine ce qui requiert le développement de nouvelles techniques de protection des protéines.

3 vaches au pâturage

Des nouveaux procédés de protection (encapsulage, chaleur…), apparaissent sur le marché mais ils sont moins efficaces que celle avec le formaldéhyde. Une des voies de protection relativement peu explorées jusqu’à présent dans l’objectif de remplacement du formaldéhyde consiste à accélérer la vitesse de transit des particules dans le rumen en jouant sur des caractéristiques physiques particulières (taille, densité…) de façon à diminuer le temps d’exposition aux fermentations et de compenser ainsi la moindre efficacité des procédés technologiques. D’autre part, l’efficacité des nouvelles technologies apparaissant actuellement sur le marché est difficilement évaluable par les méthodes existantes de laboratoire surtout si elles sont couplées avec des caractéristiques des particules modulant leur vitesse de transit. Il est donc nécessaire de mettre au point une nouvelle méthodologie d’évaluation permettant la validation de ces techniques.

Graine de soja

Vers  de nouvelles voies pour protéger les protéines et des nouvelles méthodologies pour les évaluer

L’objectif de ce travail de thèse est donc d’une part d’explorer la voie des caractéristiques physiques des particules alimentaires et leur influence sur la vitesse de transit dans le rumen. Une fois déterminées, ces caractéristiques pourront être combinées avec une ou plusieurs techniques de protection émergentes permettant à une particule alimentaire d’échapper à la dégradation ruminale afin de proposer une alternative efficace au tannage par le formaldéhyde. D’autre part, ces nouvelles techniques de protection n’étant plus compatibles avec les méthodes classiques d’évaluation de la valeur protéique des aliments, la mise au point  d’une nouvelle méthodologie d’estimation de cette valeur sera recherchée à partir de la réponse de synthèse protéique du lait et/ou du taux circulant d’acides aminés après l’ajout de protéines protégée dans la ration.

Le travail de thèse comportera ainsi trois étapes :

  • L’étude de la taille et la densité des particules alimentaires qui permettrait une sortie rapide du rumen pour limiter leur dégradation.
  • La mise au point une nouvelle méthodologie d’estimation de la valeur protéique des aliments concentrés à partir de la réponse de la production de matières protéiques à des apports supplémentaires (intégrer la variation d’efficience associée qui fait que cette réponse n’est généralement pas linéaire).
  • La mise en place, en collaboration avec le partenaire (Agrial - usine de fabrication d’aliment), d’une nouvelle technologie de protection des matières protéiques en combinant différentes techniques déjà existantes et les données obtenues sur les vitesses de transit ruminal. Ce dernier essai permettra également une validation définitive de la méthodologie mise en place.

Florence Dufreneix travaille sur ce sujet de thèse depuis le 1er janvier 2016 pour une durée de 3 ans. Elle est encadrée par Jean-Louis Peyraud et Philippe Faverdin dans l’équipe Syslait.

Bibliographie

Kay R. N. B. Digestion of protein in the intestines of adult ruminants. Symposium proceedings, 1969, Vol 28, p 140-151. [texte intégral]
Van der Walt J. D., Meyer J. H. F. Proteins digestion in ruminants. South African Journal of animal science, 1988, Vol 18, No 1, p 30-41. [texte intégral]
Vérité R., Journet M., Flechet J., Lefaivre R., Marquis B., Vérité M. Utilisation des tourteaux traités au formol par les vaches laitières. II. – Effets sur la production laitière du traitement des tourteaux et du niveau d’apport azoté au début de lactation. Annales de zootechnologie, 1977a, Vol 26, No 2, p 183-205. [texte intégral]
Vérité R., Poncet C., Chabi S., Pion R. Utilisation des tourteaux traités au formol par les vaches laitières. I. Aspects digestifs. Annales de zootechnies, 1977b, Vol 26, No 2, p 167-181. [texte intégral]

Contact

Florence Dufreneix florence.dufreneix[at]rennes.inra.fr (doctorante)
Jean-Louis Peyraud jean-louis.peyraud[at]rennes.inra.fr (directeur de thèse – Inra)
Philippe Faverdin philippe.faverdin[at]rennes.inra.fr (co-directeur de thèse/encadrant – Inra)
François Gautier f.gautier[at]agrial.com (co-encadrant – Agrial)