En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal

LPGP

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Presto'Cog - Effets de stress prénatals sur le développement précoce des comportements et des capacités cognitives : une approche comparative

Violaine Colson participe à ce programme ANR-13-BSV7-0002-05

PReSTO’Cog vise à étudier les effets de stress embryonnaires naturels, artificiels et maternels sur le comportement, le système endocrinien et la plasticité cérébrale de juvéniles à des stades très précoces. Ce projet rassemble 5 équipes de recherche : de l’Université, du CNRS de l'INRA et d'IFREMER pour un ensemble de 14 chercheurs/enseignants-chercheurs et 9 techniciens très complémentaires, tant dans leurs approches disciplinaires (éthologie, endocrinologie et neurobiologie) que dans leurs compétences techniques. Le stress prénatal (SP) a été le sujet d'un intérêt scientifique spectaculairement grandissant ces vingt dernières années et, de nos jours, il interpelle avec force des domaines aussi différents que la recherche fondamentale, le bien-être animal et la préservation des espèces ou la santé humaine. PReSTO'Cog développe des études sur des modèles très innovants et adaptés : céphalopode (seiche), poissons (poisson zèbre et truite) et oiseau (caille et poulet). Ces modèles animaux sont tous ovipares. Il n’y a pas de soins parentaux aux oeufs chez la seiche, la truite et le poisson zèbre, et ils peuvent être remplacés par un maintien des oeufs en incubateur artificiel chez les oiseaux. Ainsi, ces particularités permettent un accès direct aux embryons et un contrôle rigoureux de leur environnement sensoriel, ce qui est impossible chez les mammifères. Les modèles proposés étant tous précoces (les petits sont autonomes à la naissance), une analyse des réponses comportementales dès l’éclosion est possible, en évitant d’éventuels biais induits par des interventions de la mère. PReSTO'Cog s’intéresse à deux questions fondamentales qui ne sont pas encore abordées dans la littérature ou sont sujettes à de vifs débats :

1- Le stress prénatal de l’embryon a-t-il des effets bénéfiques ou délétères sur les comportements adaptatifs des juvéniles ?

2- La nature du facteur de stress (naturel ou artificiel) appliqué à l’embryon modifie-t-elle ces effets du SP?

Une question supplémentaire, mais cruciale sera abordée dans ce projet :

3- Le stress maternel induit-il chez les embryons l’émergence de phénotypes similaires à ceux observés lors de l’application d’un facteur de stress directement sur l’embryon ? Le cas échéant, par quels mécanismes ?

Pour répondre à ces questions, différents modèles d'étude ont été choisi avec soins, des invertébrés aux vertébrés, des poïkilothermes aux homéothermes et de modèles sauvages à des modèles plus ou moins domestiqués. Les facteurs de stress « naturels » correspondent à des stimuli que les embryons sont susceptibles de percevoir en conditions naturelles (situation d’alarme, odeurs de prédateurs…). Les facteurs de stress artificiels correspondent à des facteurs potentiellement rencontrés en conditions d’élevage (manipulation, exposition à des substances aversives…). Ces facteurs de stress naturels ou artificiels seront aussi appliqués chez les mères juste avant la ponte. Des études endocriniennes permettront de mettre en évidence les réponses physiologiques de l’embryon, ou, le cas échéant de la mère, à ces facteurs de stress. Pour évaluer les capacités d’adaptation comportementale des nouveau-nés de chaque espèce, nous proposons une batterie de tests évaluant les comportements exploratoires, défensifs et/ou alimentaires. Chez les espèces grégaires, les tempéraments des jeunes placés en situation sociale seront également observés. Ces études seront complétées par l’évaluation des performances cognitives au cours d’apprentissages embryonnaires. En parallèle, les conséquences de stress prénatals sur le développement cérébral seront évaluées. La comparaison des résultats obtenus chez ces modèles, très différents mais possédant tous des modalités de développement bien circonscrites et contrôlables, permettra d'élargir les conclusions de ces recherches à une grande variété d'espèces.

Partenaires

  • Ludovic Dickel, Université de Caen Basse-Normandie (coordonnateur)
  • CNRS Ethos, Université Rennes 1
  • IFREMER, L'Hommeau
  • INRA, Nouzilly
  • Violaine Colson, INRA LPGP, Rennes