En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Agrocampus Ouest Univ R1 Logo Igepp

Institut de Génétique, Environnement et Protection des Plantes

Xavier Mesmin

La régulation naturelle des insectes ravageurs des cultures légumières et ses conséquences sur la production : quantification du service fourni et recherche de leviers pour son intensification

Thèse débutée en 2014 -Soutenue le 15 juin 2018
Financement : 50% Région Bretagne - 50% Chaire AEI
Encadrants : Anne Le Ralec, Anne-Marie Cortesero, Vincent Faloya

--------------------------------------------

Résumé

Dans la perspective du développement d’une agriculture moins dépendante en intrants chimiques, il est important d’évaluer l’efficacité de solutions alternatives de protection des cultures. La lutte biologique par conservation consiste à maximiser les services de régulation naturelle fournis par les ennemis naturels des bioagresseurs et paraît prometteuse pour contrôler les insectes ravageurs. L’objectif principal de cette thèse est de quantifier l’efficacité de la régulation naturelle, en termes de réduction des populations de ravageurs, mais aussi d’effet sur la production agricole. Cette seconde dimension de l’efficacité n’étant mesurable que si les ravageurs génèrent effectivement des dommages, nous avons d’abord cherché à quantifier leur nuisibilité, évaluant ainsi la quantité résiduelle de ravageurs acceptable. Nous avons ensuite quantifié le nombre et la proportion d’insectes ravageurs supprimés par les prédateurs et les parasitoïdes, en cherchant à identifier les espèces et groupes fonctionnels responsables de cette régulation. Enfin, certains d’entre eux hivernant à l’intérieur des parcelles et étant donc potentiellement sensibles aux perturbations parcellaires, nous avons évalué l’effet du travail du sol en sortie d’hiver sur leur mortalité et sur les niveaux de régulation naturelle obtenus. Ce travail a été mené sur deux types de ravageurs (la mouche du chou et les pucerons) et sur deux types de brassicacées légumières (brocoli et navet), pour partie en parcelles expérimentales et pour partie chez des producteurs de deux coopératives agricoles partenaires. Nous montrons que la nuisibilité de la mouche du chou est extrême sur navet et plus variable sur brocoli. Sur ces derniers, les plants peuvent mourir en cas de forte attaque précoce et la croissance des plantes est affectée dès les plus faibles densités, conduisant à des retards de production. Nous démontrons dans un second temps que les prédateurs épigés limitent significativement les populations nuisibles de pucerons et de mouche du chou, conduisant à une baisse conséquente de la mortalité des brocolis. Nous montrons également que la précocité d’activité des prédateurs est probablement le trait déterminant l’efficacité de cette régulation. Si les parasitoïdes de la mouche du chou interviennent trop tard pour réduire les pertes de production à court terme, ils contribuent en revanche fortement à limiter le nombre de ravageurs infestant les cultures suivantes. Enfin, nous montrons qu’une simplification du travail du sol au printemps n’est pas suffisante pour augmenter le service de régulation assuré par les ennemis naturels, mais que ces pratiques pourraient avoir des effets sur le service de régulation à plus long terme. Les connaissances acquises dans ce travail permettent d’identifier des pistes de lutte biologique par conservation passant en particulier par la préservation des prédateurs généralistes précoces

Poster au format pdf

2017_Poster-Mesmin-Xavier