En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Agrocampus Ouest Univ R1 Logo Igepp

Institut de Génétique, Environnement et Protection des Plantes

Saubeau Guillaume

Implication de la PAMPs-Triggered Immunity dans la résistance quantitative de la pomme de terre à Phytophthora infestans

Thèse soutenue le 18 décembre 2014
Encadrement : Florence Val

Résumé :

L’utilisation des résistances quantitatives, est un enjeu majeur pour la construction de méthodes de phytoprotection durables et respectueuses de l’environnement. Si ces résistances sont réputées durables, les mécanismes sous-jacents ne sont pas encore complètement élucidés. L’objectif de ce travail de thèse est de vérifier l’hypothèse selon laquelle la résistance quantitative serait directement liée à des différences quantitatives (intensité et/ou cinétique) des réactions de défense des plantes induite par des PAMPs (Pathogen Associated Molecular Patterns). Cette hypothèse a été testée sur quatre génotypes de pomme de terre avec des niveaux variables de résistance à Phytophthora infestans (agent du mildiou). Pour mimer cet agent pathogène, un filtrat de culture concentré (CCF) de l’oomycète a été utilisé comme PAMP. La caractérisation chimique du filtrat a permis d’identifier trois élicitines (INF1, INF4 et INF5) et un polysaccharide complexe à base de galactose comme molécules actives.

Les génotypes de pomme de terre ont été classés en fonction de leur niveau de résistance après inoculation par P. infestans. En parallèle, les réponses de défenses induites par le CCF ont été évaluées par RT-PCR quantitative. Cette étape a nécessité le développement d’un outil moléculaire d’une cinquantaine de marqueurs représentatifs des voies de défense générales de la pomme de terre. L’induction des transcrits a été validée par des dosages de phytohormones et de composés phénoliques. Un profilage non ciblé de l’ensemble des métabolites induits par le CCF a permis de compléter cette étude.

L’analyse des transcrits et des métabolites montre une induction différentielle des voies de signalisation (acide salicylique (SA), acide jasmonique (JA) et éthylène (Et)) dans les quatre génotypes. Une induction forte des transcrits de la voie du SA (pr-1, pr-2, wrky1) et une accumulation transitoire (12h) d’acide salicylique ont été observées dans un des deux génotypes résistants. Les voies JA et Et ne semblent pas être induites. L’analyse globale des transcrits discrimine les quatre génotypes en fonction du niveau d’induction des voies de défense indépendamment de leur niveau de résistance. Les gènes les plus exprimés, quel que soit le, sont ceux impliqués dans la signalisation, les protéines PR (pr-2, pr-4), les phénolamides (tht), et les peroxydases (pox). D’autres gènes comme ein3, erf1, chs2, pect sont réprimés dans tous les génotypes. Néanmoins, des différences sont observées dans la cinétique et l’intensité de l’induction des gènes. Les résultats préliminaires du profilage métabolique séparent les génotypes sensibles des résistants mais cette analyse prend en compte à la fois les métabolites constitutifs et induits. Les différences entre les génotypes résistants et sensibles pourraient s’expliquer par des quantités élevées en composés antimicrobiens constitutifs, acide chlorogénique, quercétine, et rutine, dans les génotypes résistants.

L’ensemble de ces résultats souligne le caractère génotype-dépendant des réponses de défense induites par le CCF. Ils suggèrent que la résistance quantitative pourrait s’expliquer par l’action combinée des défenses induites et constitutives.