En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal Agrocampus Ouest Université de Rennes 1 Université de Rennes 2 Université de Caen ESA Angers CNRS IRISA AScA

CLIMASTER changement climatique, systèmes agricoles, ressources naturelles et développement territorial

CLIMASTER

Etat de l'art du sujet et de la problématique abordée ; bibliographie ; apport des différentes disciplines au projet ; rapports aux terrains et aux domaines d'application

Des éléments plus spécifiques de l’état de l’art sont développés dans les différents volets de recherche.

L’expérience des suivis longue durée et la réalité du CC en Bretagne 

Les suivis de longue durée effectués par le COSTEL témoignent de la réalité du CC en Bretagne (Dupont et al., 2001 ).  V. Dubreuil (COSTEL) montre ainsi une polarisation de périodes plus pluvieuses (en hiver) et moins pluvieuses (en été).  D. Jouan (2005 ) pour sa part, analysant les tempêtes, ne constate aucune variation d’intensité et de fréquence de ces évènements. A l’inverse, l’augmentation  des minima hivernaux de température semblent bien établie (Il est significatif de savoir que le travail de thèse de D. Jouan a été financé par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment, qui s’inquiète des conséquences de changements de ce type sur la construction). Soulignons également l’incidence de l’évolution de la couverture paysagère sur le climat et les ressources en eau (Seguin et al, colloque bocage, 1976 ; Viaud et al., 2005 ) dont les conséquences sont encore mal perçues De même, le suivi régional tant sur les nitrates (Aurousseau et Vinson, 2006 ) que sur le carbone organique dissout (COD) (Gruau et Jardé, 2005 ) dans les rivières sont significatifs à la fois des évolutions tendancielles, des évolutions cycliques, et des variabilités observées à long terme sur ces variables environnementales. Le suivi de longue durée sur les interactions biodiversité- pratiques agricoles, mené dans le cadre du site atelier de Peine Fougère, (un site labellisé Long Term Ecological Research) est le pendant, dans ce domaine de la biodiversité, des observations faites dans le domaine hydrologique.

Les leçons des suivis Bretagne Eau Pure et des travaux dans le cadre du contentieux européen sur les nitrates

Inversement, l’expérience des suivis opérés dans le cadre de Bretagne Eau pure ont mis en avant la difficulté de se livrer à des scénarios prévisionnels sur des données trop courtes ou incomplètes. Nous avons montré comment, avec le support de modèles agro-hydrologiques, testés sur des bassins à haute fréquence d’information et de suivis de long terme, et de techniques sophistiquées de reconstitution de données,  l’on pouvait valoriser les données de réseaux opérationnels d’observation. Ces modélisations ont mis en  lumière le rôle d’années atypiques du point de vue du climat sur les flux de nitrate (Durand et al., 2006 ).

Le transfert de connaissance et la mise au point d’outils opérationnels de gestion agricole et territoriale.

Le travail développé ici pourra s’appuyer sur l’expérience de co-construction conduite préalablement au sein de l’AgroTransfert Bretagne qui concerne plusieurs partenaires du projet. L’Agrotransfert Bretagne a été le cadre d’une co-construction d’outils de gestion territoriale en vue de protéger la ressource en eau, qui s’intègre dans la démarche Territ’eau (http://agro-transfert-bretagne.univ-rennes1.fr/Territ_eau/).

Le CC déjà en œuvre dans le domaine agricole

De nombreux travaux ont été réalisés et sont en cours (Climator, Climfourrel…) sur l’impact des CC sur  la production végétale et inversement, de l’agriculture (notamment émission de gaz à effet de serre) sur le climat http://www.inra.fr/la_science_et_vous/dossiers_scientifiques/changement_climatique ) ainsi que  différentes synthèses (Amigues et al., 2006 ). Notre point de vue sera ici assez différent puisqu’il s’agit dans ce projet d’analyser d’une part la perception d’un CC réel ou perçu, et d’autre part la façon dont les agriculteurs prennent en compte cette perception à la fois dans leurs pratiques actuelles et leurs pratiques à venir.

Apport des différentes disciplines au projet ; rapports aux terrains et aux domaines d’application

Pour réaliser ce projet, nous avons associé des équipes de recherche, des acteurs du domaine de l’eau, et des acteurs du domaine agricole. Celles-ci sont très généralement en charge d’observatoires environnementaux orientés sur le suivi des changements sur le moyen et long  terme. Elles rassemblent des compétences  en climatologie, télédétection, géographie, agronomie, hydrologie, science du sol, géochimie, écologie du paysage, sociologie et psychosociologie appliquées à l’environnement, analyse prospective. A travers leurs différentes disciplines, les chercheurs ont une grande pratique de l’analyse de l’influence des facteurs humains et des facteurs du milieu biophysique sur le fonctionnement de l’environnement. Les acteurs du domaine de l’eau interviennent dans le programme à travers leurs observatoires opérationnels en environnement (OOE) ainsi que l’expérience des nouvelles pratiques de gestion spatiale de l’eau. Les acteurs agricoles correspondent à différentes structures professionnelles et interviennent par leurs différents réseaux d’agriculteurs.

Les chercheurs interviennent à travers les sites de l’observatoire de recherche en environnement (ORE) labellisé par l’INRA et l’INSU AgrHyS (2 bassins versants de Naizin et de Kerbernez) (http://www6.inra.fr/ore_agrhys), le bassin du Scorff, à la fois bassin d’action et site de l’ORE Petit Fleuve Côtier, la zone atelier de Pleine-fougère, ZA labellisée par le département EDD du CNRS ,etc… et sur différents OOE, en interaction avec les acteurs : le bassin de la Lieue de grève); en Normandie, le Bassin versant de la Seule ;  en Poitou- charentes, les marais de Moeze ; en Pays de loire-Bretagne, la Vilaine ; en pays de Loire, le réseau d’enquête des équipes angevines. On dispose ainsi d’un certain nombre de sites observatoires correspondant à des statuts différents, permettant d’avoir à la fois les points de vue des scientifiques et celui des acteurs territoriaux. Cette liste, qui correspond à un premier cercle, pourra être étendue lors du développement du projet dans le cadre d’enquêtes et de séminaires de travail et d’échange.

 

Dupont N, Dubreuil V, Planchon O. 2001. L’évolution récente des crues de la Vilaine : le rôle des précipitations et de l’occupation du sol du bassin versant. Pub. Assoc. Int. Climatologie.

Jouan, D ., 2005 Etude des conséquences de l'évolution du climat induit par l'effet de serre sur la fréquence et l'intensité des perturbations cycloniques et sur la distribution des valeurs extrêmes du vent au sol en Europe de l'Ouest. Thèse UHB

Viaud V. , Durand  P., Merot  Ph. , Sauboua, SAADI Z., 2005 - Modeling the impact of the spatial structure of a hedge network on the hydrology of a small temperate catchment. Agr. Water Manage., 74, 135-163

Aurousseau, P.; Vinson, J. 2006. Mise en évidence de cycles pluriannuels relatifs aux concentrations et aux flux de nitrates dans les bassins versants de Bretagne. Conséquences pour l'interprétation de l'évolution de la qualité des eaux. In : Qualité de l'eau en milieu rural. Savoirs et pratiques dans les bassins versants. MEROT, PH.(Eds). Edition Quae. 49-60

Gruau G, Jarde E. 2005. Export of DOM by rivers: Assessing the relative effects of climate change and human activities using long-term records. Geochimica Et Cosmochimica Acta. 69: A759-A759.